acces

Nos marques et partenaires

Les collectes des produits phytopharmaceutiques non utilisables (PPNU)

La réalisation de traitements phytopharmaceutiques génère deux types de déchets :
- les emballages vides de produits phytopharmaceutiques qui sont régulièrement collectés sur le Cantal
- les produits non utilisables. Il s’agit de produits devenus interdits, périmés, dégradés, ou tout simplement inutiles du fait de l’arrêt d’une culture ou d’une pratique.

Ces déchets sont très toxiques, aussi leur élimination ne peut se faire que par une filière sécurisée.

Une filière nationale existe

Elle est pilotée par la société «ADIVALOR» qui fédère les industriels, les distributeurs, et la profession agricole. Cette structure assure également le financement du transport et du traitement à condition de disposer d’une quantité suffisante de déchets sur les sites de collecte.

Cette collecte ne s’adresse qu’aux agriculteurs, aux retraités agricoles, aux entreprises d'espaces verts, aux maraîchers et aux collectivités locales...
Les particuliers doivent s’orienter vers les déchetteries pour leurs produits de jardinage. 

Elle ne reste gratuite que pour les produits sur lesquels une cotisation a été prélevée à l’achat. Cela se traduit par la présence d’un logo sur le bidon.

                                

Une participation financière de 2€/kg sera demandée pour les produits n’ayant pas de logo ADIVALOR.

 

Les points de collecte seront mis à la disposition de tous les agriculteurs et de tous les utilisateurs professionnels de produits phytopharmaceutiques,  même s’ils ne sont pas clients de l’entreprise chez qui se fait la collecte.

Une attestation de remise de déchet est laissée aux personnes qui participent à ces collectes pour justifier d'une élimination satisfaisante de leurs déchets phytopharmaceutiques.

Mentions légales | Contacts |  Plan du site |  Coordonnées    |  RSS